Interviews — 21 novembre 2013

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Bagnères de Bigorre est une charmante ville thermale de quelques 8500 âmes. C’est plaisant, mais cela ne suffit pas toujours. En 2008, quatre associations se réunissent pour former le Cartel Bigourdan (aujourd’hui, le Cartel Bigourdan regroupe une cinquantaine d’adhérents et une centaine de bénévoles, les soirs de concert).  L’objectif du collectif est clair: la construction, à Bagnères, d’une salle de concert de musiques actuelles. Le Cartel Bigourdan  organise plusieurs concerts sous chapiteau et déploie un talent d’organisation et d’inventivité. Non seulement la programmation tient debout, mais l’environnement est pensé jusqu’aux moindres détails. Il s’agit de se faire plaisir, mais aussi d’impliquer les Bagnérais et d’avancer ensemble. Le public répond présent, le besoin est évident. le projet est soutenu par la Ville de Bagnères et en février 2012, l’Alamzic ouvre ses portes. La salle est aujourd’hui mise à disposition des associations locales et bénéficie d’un partenariat avec la SMAC de la Gespe. Samedi 23 novembre,  le Cartel Bigourdan y organise La Nuit de la Châtaigne, avec le soutien de la Ville de Bagnères et du Conseil général des Hautes-Pyrénées. Entretien avec son président, Gabriel Rigal.

Gabriel Rigal, votre collectif a porté le projet de l’AlamZic. Quel bilan faites-vous depuis son inauguration , en février 2012 ?

Je tiens à préciser que l’AlamZic n’est pas notre jouet, ni notre salle, mais celle des Bagnérais et des populations de la Communauté de communes. Au même titre que les autres associations utilisatrices, nous payons sa location. Nous rencontrons certaines difficultés, du fait de l’incompatibilité entre l’occupation de l’AlamZic et celle de la Halle aux Grains, située à côté. Par ailleurs, le travail de programmation, de communication  et d’accueil des groupes est conséquent. Nous trouvons dommage que son utilisation ne soit pas optimum; nous avons envie d’être efficaces, même si personne ne nous le demande.

L’ancrage local est revendiqué…

Oui, bien sûr. Nous essayons au maximum d’impliquer les acteurs, professionnels et commerçants bagnérais. Les artistes apprécient un accueil simple et convivial, qui ne les met pas sur un piedestal. Nous avons envie de faire, et de faire ici, la proximité culturelle est un atout pour une ville et pour ses habitants et si l’offre persiste, il y a des chances que les jeunes restent, ou reviennent.

Un mot sur le concert de samedi ?

C’est une programmation qui « déménage », une châtaigne électrique !! La soirée ira crescendo et son objectif  est, comme à chaque fois, de rassembler plusieurs publics tout au long de la soirée. Pad Brapad fera voyager et Le Catcheur, La Pute et le Dealer va mettre le feu. Scarecrow est mon coup de coeur, avec un mélange original de styles et une voix très juste, très présente.

Quels sont les projets du collectif pour 2014 ?

Plusieurs dates sont en prévision pour 2014, dont un concert reggae et un concert axé sur la musique occitane. Nous aimerions aussi élargir les propositions en programmant des dates sur la station de la Mongie. L’animation nocturne en période de ski est à développer, la demande est forte. Organiser un festival en automne dans et autour de la salle et tenir 8 à 10 dates par an, ce serait génial ! Il faut que l’AlamZic serve à tous, et pas seulement par le biais des concerts. La création d’un emploi serait une bonne chose; une salle de concerts a besoin d’un poste dédié à sa gestion. Il faudra peut-être un peu de temps; son utilisation n’est pas entrée dans les moeurs: ce n’est pas une salle des fêtes comme on en trouve dans les villages, mais une salle de musiques actuelles. L’AlamZic intéressera les générations suivantes et la magie va opérer, j’en suis convaincu !

www.lecartelbigourdan.com

La Nuit de la Châtaigne, le samedi 23 novembre 2013, de 21:00 à 03:00, à l’AlamZic (Bagnères de Bigorre- 65)

Avec Pad Brapad, Scarecrow, Le Catcheur, la pute et le dealer

Tarif 10 euros. Prévente à l’Office de tourisme de Bagnères de Bigorre (05.62.95.50.71) et à la librairie Chapitre, rue Maréchal Foch à Tarbes (05.62.34.64.01)

Retrouvez le détail de la programmation dans notre agenda et le Cartel Bigourdan sur Facebook !

 

Share

About Author

pierre

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + = 6

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>