Actualités — 24 avril 2014

C’est le court terme qui conduit la stratégie des multinationales, une fois de plus, les salariés de Carbone Savoie et ex-Péchniney en font les frais. Pourtant, les solutions existent pour maintenir l’emploi local et l’entreprise sur les marchés, mais il semblerait que l’intérêt du groupe soit ailleurs. En février dernier, Carbone Savoie – filiale du géant Rio Tinto, spécialisée dans la production de produits cathodés pour l’industrie de l’aluminium- – annonçait la suppression de 83,5 postes, dont 60 à Lannemezan (Hautes-Pyrénées). Les salariés pyrénéens ne comprennent pas et résistent en proposant des solutions. Fréquence Luz et Factotum ont retrouvé Paul Rousse – élu au Comité d’entreprise de Lannemezan, au Comité d’entreprise France et au Comité européen Rio Tinto – et l’interrogent sur l’avenir très incertain du site. En 2013, Rio Tinto a réalisé 10,5 milliards de chiffre d’affaires, et supprimé dans un même temps 4000 emplois dans le monde.

Retrouvez l’interview de Paul Rousse, réalisée par Fréquence Luz et Factotum sur:

http://www.frequenceluz.com/index.php/podcasts/vie-locale/941-usine-carbone-savoie

Share

About Author

pierre

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 − = 0

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>