Interviews — 17 mars 2014

Rideabar – la communauté des saisonniers – est née en 2011 à Cauterets, mais ses fondateurs n’en sont pas au coup d’essai. Ils ont déjà développé leur réseau sur la côte atlantique et s’attaquent aux stations pyrénéennes, dans un double objectif, social et événementiel. Entretien avec Joffrey Morand, président.

Factotum: Joffrey Morand, rappellez-nous l’objectif de Rideabar…

Joffrey Morand: Rideabar a pour but de créer un réseau favorisant l’entraide entre les saisonniers du grand Sud-Ouest – en station de ski l’hiver et et en bord d’océan l’été – et de faciliter la recherche d’emploi et de logement en répertoriant sur une liste un certain nombre d’employeurs et de propriétaires, mais aussi des centres de loisirs, des commerces, tous partenaires. Nous organisons également des événements sportifs, culturels et festifs pour dynamiser les stations et resserrer les liens humains entre les saisonniers, les locaux et les touristes.

Il semblerait que Ridebar poursuive sur sa lancée… Quelle évolution depuis sa création en 2011 à Cauterets?

La partie événementielle a bien avancé, mais le projet social manque de moyens humains, nous sommes tous bénévoles! Rideabar est aujourd’hui implantée à Cauterets, Luz Saint-Sauveur et Barèges et regroupe près de 130 adhérents. En 2014, nous étendons notre action à Peyragudes, Saint-Lary et Piau, Gourette, Laruns, Artouste et La Pierre Saint-Martin.L’objectif en 2015 est de proposer un listing valable en vallée des Gaves, vallée d’Aure et d’Ossun. Autre grand projet, la création d’une Maison des Saisonniers, comme il en existe dans les Alpes, un centre-ressource ouvert à tous les saisonniers pour l’emploi, la formation, le logement, la santé et la protection sociale.

Avez-vous un soutien politique?

Le maire de Pierrefitte-Nestalas, Noël Peirera, est très actif et prêt à nous trouver un local pour une Maison des saisonniers à Pierrefitte, au carrefour des vallées. En octobre 2013, nous y avons conjointement organisé le Forum de l’emploi des saisonniers avec Pôlemploi et la MCEF de Lourdes, et le 25 janvier dernier, Rideabar a organisé son premier festival, à la fois social et festif. Nous faisons nos preuves alors oui, nous espérons le soutien économique des collectivités… après les élections municipales. La grosse difficulté est justement notre saisonnalité: nous changeons de région tous les 6 mois et renouvellons régulièrement l’équipe de bénévoles.

Et après Rideabar, voici donc aussi Ridub’Art Events!

Ridub’Art Events, c’est la partie événementielle. Son principe est simple: nous devenons prestataires en proposant aux stations de ski pyrénéennes des événements sportifs et festifs. A Cauterets cette année – en partenariat avec Espace Cauterets et Les Bains du Rocher – nous proposons les Grum Party Mix (sonorisation en restaurant d’altitude) et les Nocturnes Zik and Swim aux Bains du Rocher (sonorisation du spa avec Dj, jeux gonflables, feux d’artifice – à consulter sur facebook Ridub’Arts Events et www.blog.cauterets.com/zik-swim-aux-bains-du-rocher/) . Ces soirées réunissent les saisonniers, mais aussi un public très varié qui demande à se détendre et à s’amuser après sa journée de ski. Nous allons démarcher les stations et proposerons dès l’hiver prochain des formules étudiantes «Winter Break» avec du ski, de la balnéo et du festif.

Où peut-on retrouver Rideabar l’été prochain?

Le siège est à Arcachon et l’association sera présente à Biscarosse, Mimizan et Vieux Boucau mais d’ici là, nous fêterons la fin de la saison de ski à Gourette le 5 avril et à Cauterets le 19 avril.La carte d’adhérent est valable toute l’année, en station balnéaire et en station de ski. Nous invitons bien sûr tous les saisonniers à nous rejoindre!

Share

About Author

pierre

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 4 = 4

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>